Postes et Traditions

Aller en bas

Postes et Traditions

Message  Invité le Mer 16 Fév - 21:53



La société des Vampires : les postes


La société des Damnés est structurée comme n'importe quelle institution mortelle, si ce n'est d'avantage. La classe dirigeante des vampires d'une ville se partage de nombreux titres, charges et fonctions, qui procurent tous un pouvoir important mais également un risque proportionnel : ceux qui veulent saper les fondations du pouvoir commencent par s'attaquer à ceux qui portent des titres.

Le Prince

Autrefois, le vampire le plus puissant de chaque ville en revendiquait le domaine et faisait tout pour en conserver le contrôle. Avec le temps, les revendications se sont transformées en traditions, et certaines responsabilités sont assumées de façon tacite ou prises de force par ceux qui dirigent.

Le prince est, pour parler simplement, le vampire qui a suffisamment de pouvoir pour revendiquer une ville comme son domaine, y faire régner la loi et y assurer la paix. Une telle fonction est en général tenue par un ancien, car qui d'autre a la puissance et le charisme nécessaires pour contrôler une métropole ? Parfois, des circonstances particulières ont placé un jeune vampire à la tête d'une grande ville, mais bien peu nombreux sont ceux qui ont réussi à se maintenir lors du retour des anciens.

Le rôle du Prince est plus celui d'un arbitre ou d'un magistrat que d'un monarque. Il est le juge qui tranche les disputes entre vampires, l'autorité ultime en ce qui concerne les Traditions, et le garant de la paix. Mais avant tout, son domaine est le respect et la préservation de la Mascarade.

Le prince n'est pas un personnage à négliger. Il dispose d'un vaste pouvoir pour atteindre et conserver sa place. Il ne gère pas seulement les affaires des vampires de la ville, mais est également impliqué dans celles des mortels. La police, les pompiers, les compagnies de BTP, les hôpitaux, la mairie, tous sont très utiles pour se débarrasser d'ennemis ou assurer sa main-mise sur un domaine particulier. Une telle influence doit attirer l'attention de ceux qui seraient enclins à dédaigner un prince. Il n'est pas sage de mécontenter quelqu'un qui peut réduire à néant votre refuge par les travaux publics en plein jour.

Avantages du Prince

Certains vampires pensent que seuls les fous ou les vaniteux recherchent la place de Prince. Ils sont les cibles des manœuvres et intrigues politiques incessantes de la cour, et des critiques qui ne sont peut-être toujours pas infondées. Toutefois, le prince doit avoir un certain nombre d'avantages pour faire rêver même les plus faibles.

Le droit de procréation.
Seul le prince peut librement créer des infants. Les autres vampires qui souhaitent être sires doivent tout d'abord obtenir son autorisation, ou risquer la destruction pour eux-mêmes et leur infant. Le prince peut refuser ce droit à un vampire. Ceci est dû en partie à leur paranoïa naturelle, mais également à des considérations de place disponible. Après tout, une ville surpeuplée est une menace pour la Mascarade.

La protection des anciens.
Le Primogénat soutient généralement son prince tant que celui-ci maintient l'ordre, préserve la Mascarade et protège la ville durant les périodes troublées, comme les incursions de loups-garous.

Le pouvoir politique.
Au sein de la Camarilla, un prince peut espérer être écouté par la plupart des anciens et jouir d'un statut plus élevé que le vampire de la rue. Dans presque toutes les réunions, il fera l'objet d'un grand respect.

Le contrôle sur son domaine et ceux qui y pénètrent.
Selon la Cinquième Tradition, le prince peut étendre son autorité sur ceux qui pénètrent dans son domaine, qui est la ville entière, voire la région. Les vampires nouvellement arrivés, qu'ils soient des voyageurs ou de futurs résidents, doivent, toujours selon cette Tradition, se présenter à lui. Le prince peut punir ceux qui oublieraient de le faire.

La nourriture.
Le prince peut limiter le terrain de chasse des autres vampires pour toutes sortes de raisons, et en premier lieu la sauvegarde de la Mascarade. Cela se traduit par des interdits géographiques (par exemple tel quartier) ou de proie ("Les membres du clergé et les enfants sont interdits."). Outrepasser ces interdits est très dangereux, car le prince peut sévir avec pour charge la violation de la Mascarade.

Le domaine contre les ennemis.
Selon la Sixième Tradition, le prince peut appeler à la chasse au sang contre ceux qui l'ont trop souvent défié. Il ne peut pas détruire selon son bon vouloir (il risque de perdre le soutien des anciens s'il abuse de son pouvoir), mais s'il prouve que son ennemi a violé une ou plusieurs Traditions, il a parfaitement le droit de le punir.


Les intrigues et manoeuvres qui abondent dans l'entourage d'un prince sont rarement ennuyeuses. Lorsque plusieurs anciens jouent des coudes pour atteindre une meilleure position, la non-vie peut être très excitante. Chaque Vampire a sa propre méthode pour attirer le prince de son côté, par la cajolerie, la flatterie, le mensonge …

La plupart des princes sont "conseillés" par un groupe d'anciens appelé Primogénat. Collectivement, le Primogénat peut être considéré comme l'assemblée des vampires les plus puissants de la ville, et peut rivaliser en influence avec le prince.

L'exeption française
Contrairement aux autres pays où il existe un prince pour chaque cité, la France elle possède un pouvoir centralisé. Le Prince de France a donc en théorie des pouvoirs étendus à l'ensemble du territoir. Les dirigeants des villes prennent alors le titre de Marquis (ou même Duc, Comte, ect.)
Un Marquis Français à de fait les même prérogatives qu'un Prince Américain.

Autres vampires importants

Avec le temps, certaines fonctions se sont installées dans les villes. Certaines aident le prince à maintenir l'ordre, d'autres sont plus "honorifiques" mais se sont imposées avec le temps.

Le Primogénat.
Le Primogénat est l'assemblée des anciens de chaque clan d'une ville. Le plus souvent, chaque clan est représenté par son Primogène, mais parfois le prince refuse à un clan donné le droit de présenter un de ses membres au conseil. Les Primogènes agissent en général selon la volonté du prince mais dans les villes dotées d'un prince despotique, le Primogénat peut être une simple chambre d'enregistrement, alors que dans d'autres villes, c'est le Primogénat qui dicte ses volontés au prince. Le prince n'est pas forcément le Primogène de son clan. Bien que certains vampires estiment que la présence de deux représentants d'un même clan au sein de la structure politique est un déséquilibre inacceptable, personne n'est en position de changer cet état de fait.

Le Prévôt.
La plupart des prévôts sont nommés par le Prince et approuvés par le Primogénat. Bien que les attributions exactes puissent varier d'une ville à l'autre, la mission première d'un Prévôt est d'être le bras armé du prince, celui qui amène les vampires contrevenants devant le prince, maintient l'ordre dans la rue, et a en charge l'aspect "musclé" de la loi. Un Prévôt peut choisir des assistants appelés « Sentinelles », avec parfois l'approbation préalable du Prince.

Les Harpies.
Ces vampires se targuent d'être en charge de la vie sociale de l'Elysium. Leurs armes sont les bavardages et les manoeuvres mondaines, leur richesse est le statut. Avec une seule phrase glissée dans l'oreille du Prince, ils peuvent faire ou défaire la position sociale d'un vampire. Obtenir une place de Harpie n'est en général pas un droit, ceux qui en ont les capacités atteignent seuls ce sommet. La plupart ne sont pas impressionnés par des démonstrations de force ou des menaces, et sont d'une finesse psychologique remarquable. Atteindre ce poste assure à un vampire de gravir rapidement l'échelle du pouvoir de la Famille.

Les Représentants des clans. (ou Fouets)
Les Primogènes prennent régulièrement des Représentants de leur clan comme assistants. Pas très différents des porte-parole des gouvernements mortels, leur travail est de diriger et encourager la discussion durant les réunions de clan, et de garder leur clan informé des décisions du Primogénat. Les Représentants sont désignés par les Primogènes.

Le Régent (ou Sénéchal)
C'est l'une des charges dont se passeraient avec plaisir bien des Princes, mais qui est souvent indispensable. Le Régent est le bras droit et le conseiller du Prince. A n'importe quel moment, il peut être appelé à prendre la place du Prince si celui-ci quitte provisoirement la ville, abdique ou est tué. Naturellement, un Prince veut avoir la décision finale pour la désignation d'un personnage aussi important et peut devoir lutter avec l'avis du Primogénat. C'est une position dangereuse par bien des aspects : être si près du pouvoir peut donner des idées ...

Le Gardien de l'Elysium.
Le Gardien a la charge de l'Elysium. Un Toréador qui désire y exposer ses dernières œuvres, un Tremere qui veut y faire une conférence ou un Brujah souhaitant lancer un débat sur la politique du Prince, tous doivent avoir l'accord du Gardien, qui peut annuler ou approuver un événement en se basant sur la préservation de la Mascarade. Le Gardien a la responsabilité de s'assurer qu'aucun mortel ne pénètre dans la zone durant l'Elysium, et que les choses s'y déroulent sans accroc. La plupart des Gardiens sont désignés par le Prince, souvent de façon conditionnelle jusqu'à ce qu'ils aient fait leurs preuves.

Le Fléau.
Les nuits devenant de plus en plus violentes, et le nombre de vampires inconnus grandissant, certains Princes ont réhabilité cette ancienne charge. La mission essentielle d'un Fléau est de patrouiller aux frontières du domaine, recherchant et parfois détruisant les nouveaux venus qui ont omis de se présenter. Les Parias et les nouveau-nés des 13ème, 14ème et 15ème générations ont le plus à craindre d'un Fléau. Dans certains cas, même les vampires n'ayant que manqué au protocole en sont les victimes.

Les Traditions
Un vampire vivant dans une ville dirigée par un prince doit accepter certaines contraintes en échange de la sécurité et de la stabilité. Cette stabilité n'est maintenue que par le comportement responsable des vampires, dicté par des règles quasi universelles. Ces règles portent l'aimable nom de "Six Traditions", mais sont bien plus que de simples conseils à suivre. Pour les vampires de la Camarilla et les princes qui les soutiennent, elles sont la loi. Un vampire peut être sûr que, quel que soit l'endroit où il aille, les Traditions y seront respectées. Elles peuvent être interprétées différemment, mais elles existent.

La Première Tradition : La Mascarade.
Nul ne devra révéler sa vraie nature à qui n'est pas du Sang. Quiconque le fera ne pourra plus se réclamer du Sang.

La Seconde Tradition : Le Domaine
Ton domaine est ta charge. Tous t'y doivent respect. Nul ne peut défier ta parole dans ton domaine.

La Troisième Tradition : La Descendance
Tu n'auras de descendance qu'avec l'aval de tes anciens. Si tu crées sans cet accord, toi et ta descendance serez détruits.

La Quatrième Tradition : La responsabilité
Ceux que tu crées sont tes infants. Jusqu'à leur émancipation, tu les commanderas en toutes choses. Leurs fautes seront les tiennes.

La cinquième Tradition : L'Hospitalité
Honore le domaine d'autrui. Lorsque tu pénètres dans une ville étrangère, présente-toi devant celui qui y règne. Sans sa bienvenue, tu n'y es rien.

La Sixième Tradition : La Destruction
Nul ne détruira un de ses semblables. Le droit de destruction appartient aux seuls anciens. Seuls les plus anciens peuvent appeler à la chasse au sang.

La Mascarade

C'est ainsi que la plupart des humains ne croient pas à la réalité des vampires. Durant les nuits du passé, pendant le Moyen-Âge et autres époques de superstition, cette Tradition était moins observée, et les vampires rôdaient dans la nuit sans se soucier d'être vus. L'Inquisition et le Temps des Bûchers ont dramatiquement changé les choses, car les vampires qui étaient vus et pris étaient alors torturés jusqu'à l'obtention de leurs secrets puis détruits. C'est l'un des principaux points de désaccord entre la Camarilla et le Sabbat : celui-ci ne voit aucune raison de se cacher du faible bétail, alors que la Camarilla sait que le contraire est indispensable.

Une violation de la Mascarade est l'un des plus graves crimes que puisse commettre un vampire. Selon la rigueur avec laquelle un prince fait respecter la Mascarade, tout, depuis l'utilisation de pouvoirs magiques devant témoins jusqu'à l'amitié avec des mortels, peut constituer une telle violation.

La Destruction

Le principe est simple : ceux qui violent la loi sont supprimés. Un vampire qui viole les Traditions et s'attire les foudres des anciens est pourchassé et détruit. Tous ceux qui entendent l'appel doivent y participer. Le nom le plus fréquent pour cette action est la chasse au sang. Seuls les plus anciens d'une ville peuvent appeler à la chasse au sang. "Les plus anciens" signifie souvent le Prince.

Aider et protéger le gibier est un moyen sûr de subir à son tour la chasse au sang. Une participation symbolique est le minimum vital, même si le vampire n'est pas d'accord avec la chasse ou les accusations qui la motivent. Un prince peut demander à tous les vampires de sa ville de participer à la chasse, sous peine d'être considérés comme complices. Cette possibilité n'est utilisée que pour les crimes les plus graves.

Les chasseurs se dispersent et forment un filet sur la ville pour traquer le gibier ; puis ils s'appellent lorsqu'il est débusqué. Comme pour toute affaire vampirique, la Mascarade est respectée. Souvent, l'influence sur le monde des mortels est utilisée contre le gibier : il se rendra compte que tous les vols sont complets, que la police lance un avis de recherche, des chasseurs de sorcières sont mis sur sa trace, son compte en banque est vidé avant qu'il ne puisse s'en servir, etc. Les princes font également de plus en plus fréquemment appel à des traqueurs Assamites, en les utilisant comme des limiers vampiriques.

Un gibier peut s'enfuir de la ville et rechercher un nouveau refuge, une opportunité parfois offerte par des princes forcés d'exiler quelqu'un au nom de la stabilité de la ville, mais dont l'offense ne mérite toutefois pas la mort. Cependant, par tradition encore, la chasse reste lancée dans cette ville, même si le prince a changé. La proie ne devra jamais y revenir, sauf à risquer la Mort Ultime.

Les chasses au sang sont des affaires strictement internes à la ville d'où elles sont lancées. Dans le cas de crimes véritablement hideux, les villes voisines en sont informées, et la chasse peut également y être lancée. Les vampires ayant commis des crimes contre la Camarilla dans son ensemble (comme rompre la Mascarade de façon spectaculaire à la télévision) en sont un exemple.

L'Élysium

Un prince peut déclarer une partie de son domaine comme étant l'Elysium, un endroit à l'abri de toute violence. C'est là que de nombreux vampires passent leurs nuits à débattre, faire de la politique ou intriguer durant de longues heures. C'est également là que se règlent les affaires de la ville.

L'Elysium est sous la "Pax Vampirica", ce qui signifie qu'aucune violence d'aucune sorte n'y est tolérée, l'Elysium étant un endroit totalement neutre. Les esprits peuvent s'échauffer et des paroles peu aimables être proférées, mais les rivaux doivent savoir se contrôler.

La plupart des Elysiums sont des lieux dédiés à l'expression artistique, comme les opéras, les théâtres, les musées, galeries ou universités. Occasionnellement, des boîtes de nuit ou le refuge de certains vampires sont utilisés. Quel que soit l'endroit, une tenue correcte, tant vestimentaire que dans son comportement, est exigée, ne serait-ce que par respect pour la Mascarade.

Les règles de l'Elysium sont simples :

Aucune violence n'est permise dans ses limites (de nombreux princes y ont rajouté l'interdiction du port d'arme pour éviter que les esprits coléreux n'aient les moyens de nuire à portée de main).

Aucune oeuvre d'art ne doit être détruite sous peine de Mort Ultime (la notion d'oeuvre d'art a parfois été étendue à l'artiste lui-même, faisant des vampires du Clan Toréador les membres les plus zélés de l'Elysium).

L'Elysium est un terrain neutre (en complément de la première règle). Ce qui se déroule en dehors de l'Elysium, c'est autre chose. Toutefois, un nouveau-né qui y insulte un ancien doit avoir prévu un moyen sûr de regagner son refuge.

Respecter à tout moment la Mascarade (ce qui inclut la façon d'entrer et de repartir, sortir pour se calmer en cas de dispute, ainsi que l'interdiction d'y chasser).

Il est également considéré comme déplacé de venir à l'Elysium assoiffé. Si des rafraîchissements y sont parfois proposés, ce n'est pas toujours le cas, et chasser à proximité peut faire naître des soupçons. Si un vampire est accompagné d'un invité, il est responsable de son comportement.



Dernière édition par Tof le Ven 18 Fév - 21:42, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum